• Enseignement

La valeur de l’école publique

MOA : Commune de Saint-Arnoult (76)
Lauréat du Concours
Restructuration et extension d’un groupe scolaire, halte-garderie et centre de loisirs
Chantier en cours
Surface de plancher : 1714 m²
Montant des travaux : 2 118 000 euros hors taxes

Vue d'ensemble de l'extension et rénovation du groupe scolaire de Saint-Arnoult par Atelier Cosme Architecture. Façades bois.
Vue depuis la cour de l'extension et rénovation du groupe scolaire et centre de loisirs de Saint-Arnoult par Atelier Cosme Architecture. Façades bois.
Vue sur le patio de l'extension et rénovation du groupe scolaire de Saint-Arnoult par Atelier Cosme Architecture. Façades bois.
Vue sur la bibliothèque de l'extension et rénovation du groupe scolaire et centre de loisirs de Saint-Arnoult par Atelier Cosme Architecture. Façades bois.

Saint-Arnoult est un territoire en pleine mutation. La commune a entamé un programme d’urbanisation avec l’aménagement de la traversée du bourg, la création d’une place et de deux bâtiments commerciaux doublés de logements. L’école Henri Dès existante occupe une position déterminante dans cet ensemble en phase de revitalisation puisqu’elle clôt cette nouvelle perspective urbaine et paysagée, devenant largement visible depuis l’axe routier traversant la commune. Cette position désormais centrale est à la fois symbolique et stratégique pour Saint-Arnoult. Or les austères façades en béton préfabriqué des années 80 s’effritent, et l’accumulation de divers petits travaux de réfection ont eu raison de l’équipement. La Municipalité lance un concours, et nous sommes sélectionnés pour y participer.

Rénover, mais aussi qualifier

Mais voilà, le programme se plie strictement aux contraintes budgétaires, et aux besoins de réfection. Soit nous suivons les consignes, et proposons un projet qui nous semble insatisfaisant, soit nous osons. Nous optons pour une restructuration d’ampleur et de qualité afin de faire valoir toute la dimension publique et citoyenne qu’un tel établissement scolaire doit incarner. Nous prenons le risque de déborder (généreusement !) du cadre programmatique…et (légèrement !) du cadre budgétaire. Nous sommes retenus à l’unanimité.

Le projet inscrit l’ensemble des corps de bâtiments, neufs comme existants, dans une volumétrie unitaire et clairement identifiable. Les façades principales et les façades donnant sur les espaces de récréation sont traitées en bardage bois à claire-voie, fixé sur une structure primaire, et rhabillant les voiles bétons. Le clairevoie affine la volumétrie, et génère un rendu de tons et de couleurs variant avec les heures de la journée, ses innombrables éléments verticaux créant un jeu d’ombres permanent et plaisant.

Patio et bibliothèque au cœur de l’école

A l’intérieur, le bâtiment est totalement réorganisé, tant techniquement que fonctionnellement. Le réagencement des espaces permet le regroupement des usages par zones fonctionnelles pour les enseignants et le personnel de l’école, et identifiables par les enfants. Un patio central articule l’ensemble et apporte lumière naturelle. La bibliothèque est positionnée au cœur de l’établissement, cherchant à susciter chez les élèves l’envie de découvrir la lecture et ses activités conjointes.

« à la rentrée on couvrait de papier bleu les livres d’occasion légués par les élèves de la classe d’avant. En regardant leur nom mal effacé sur la page de garde, les mots qu’ils avaient soulignés, on avait l’impression de prendre leur relais et d’être encouragés, par eux qui en étaient venus à bout, à savoir en un an toutes ces choses. »

Les années, Annie Ernaux, 2009.